City Kay Music Amplis Home-Cinéma Meilleur récepteurs AV à moins de 500 €

Quoi de mieux que de s’asseoir sur le canapé du salon après une dure journée pour regarder un bon film ou écouter sa musique préférée ? Ce plaisir est encore plus grand avec un système home cinéma qui délivre des images d’une grande netteté et un son surround dans toute la pièce. Le cœur d’un tel système est le récepteur AV. Il optimise les signaux d’entrée et sert d’interface centrale entre le téléviseur, les enceintes et tous les appareils sources – par exemple, DVB-C, consoles de jeux ou lecteurs Blu-Ray. Cela en fait un composant indispensable de tout système hi-fi ou home cinéma.

Le comparatif suivant décrit 5 récepteurs AV de différentes gammes de prix et leurs caractéristiques les plus importantes ainsi que leur équipement de base. Le guide qui suit le comparatif fournit des informations sur le fonctionnement des récepteurs AV, leurs avantages et inconvénients, et leurs utilisations possibles par rapport aux amplificateurs intégrés et autres modèles. Il explique également les critères les plus importants à prendre en compte lors de l’achat d’un tel appareil. Enfin, les réponses à certaines questions fréquemment posées et un aperçu des tests de récepteurs AV suivent.

Récepteurs AV à moins de 500 euro

Pioneer VSX-534

Pioneer VSX-534 Vue frontale

Le VSX-534 prend en charge la lecture Dolby Atmos et DTS:X dans une configuration d’enceintes 3.2.2 canaux, ainsi que les technologies Dolby Atmos Height Virtualizer (via une future mise à jour du firmware) et DTS Virtual:X, qui permettent de créer une hauteur et un son surround « virtuels » en l’absence d’enceintes à ces endroits.

Les technologies Neural:X de DTS et Surround upmixing de Dolby, conçues pour offrir un champ sonore surround plus enveloppant à partir de votre contenu, sont également au menu.

Pioneer VSX-534 Vue arrière

Le VSX-534, d’une puissance de 135 watts par canal, intègre également le système de calibrage sonore MCACC (Multi-Channel Acoustic Calibration System) de Pioneer, basé sur des microphones, pour ajuster les performances en fonction de la pièce et des enceintes.

Doté de quatre entrées HDMI et d’une sortie vers votre téléviseur, le VSX-534 est prêt à gérer toutes vos sources HD. Compatible avec HDR10, HLG, BT.2020, HDCP 2.2 et Dolby Vision, les prises HDMI ne limitent pas le son et la vision de vos sources. Idéal pour les consoles de jeux HDR, les Blu-ray UHD et les décodeurs TV 4K HDR, ce récepteur AV est prêt pour tout.

Pioneer VSX-534 Photo

Bien qu’il contienne beaucoup de technologie, le VSX-534 est facile à configurer et à utiliser. Le système MCACC (Multi-Channel Acoustic Calibration) unique de Pioneer adapte l’amplificateur à la taille de la pièce d’écoute et à l’emplacement des enceintes, par simple pression d’un bouton. La technologie de contrôle de phase permet d’obtenir un son cohérent entre les enceintes, quel que soit l’endroit où vous choisissez de les placer dans la pièce.

Pioneer VSX-S520

Pioneer VSX-S520 Vue frontale

La plupart des récepteurs AV sont plus grands et plus lourds qu’un parpaing, ce qui signifie qu’ils occupent une partie importante de l’espace de votre centre de divertissement. Ce n’est pas le cas du VSX-S520 de Pioneer, qui est le plus petit récepteur AV du marché, ne mesurant que 10 cm. Cependant, sa taille réduite signifie qu’il n’est pas aussi puissant que la plupart des récepteurs AV. Il ne dispose que de cinq canaux et d’un amplificateur faible, ce qui signifie qu’il est mieux adapté à un petit système de cinéma à domicile avec des haut-parleurs à faible puissance.

Le Pioneer VSX-S520 est l’un des rares récepteurs home cinéma que nous avons examinés à ne disposer que de cinq canaux de sortie audio amplifiée ; la plupart des autres récepteurs que nous avons comparés disposent de sept canaux, ce qui confère une profondeur et une dimension supplémentaires au son. Cela dit, la plupart des films sont mixés au format 5.1, et les canaux supplémentaires ne sont donc qu’un bonus dans la plupart des cas. Toutefois, il est probable qu’à l’avenir, la plupart des films utilisent le format audio 7.1, de sorte que le fait de s’en tenir à un récepteur à 5.1 canaux pourrait bientôt devenir une question d’héritage.

Pioneer VSX-S520 Vue arrière

Comme pour la plupart des meilleurs amplis-tuners home cinéma, les fonctions de transmission vidéo du VSX-S520 sont excellentes. Le récepteur dispose de quatre entrées HDMI qui sont compatibles avec les couleurs profondes, la 4K et la vidéo 3D. Bien sûr, le seul inconvénient est qu’il n’y a que quatre entrées HDMI, alors que la plupart des récepteurs que nous avons évalués en ont six, mais c’est l’un des sacrifices que vous faites pour un design mince.
Le VSX-S520 est équipé des décodeurs audio Dolby TrueHD et DTS-HD, les formats audio haute définition les plus courants pour le Blu-ray. Le récepteur dispose également des décodeurs matriciels Dolby Pro Logic II et DTS Neo:6, qui mélangent les signaux stéréo pour un système de son surround.

Pioneer VSX-S520 Photo

Le VSX-S520 de Pioneer est l’ampli-tuner AV le plus fin du marché, ce qui en fait un bon choix si votre centre de divertissement domestique n’a pas beaucoup d’espace. Cependant, sa taille présente quelques inconvénients : il n’est pas très puissant, ne dispose que de quatre entrées HDMI et ne prend en charge que cinq canaux audio. Il s’agit néanmoins d’un bon récepteur pour un petit système de son surround.

Onkyo TX-SR494

Onkyo TX-SR494 Vue frontale

Du simple streaming sans fil Bluetooth aux sensations fortes des bandes sonores Dolby Atmos et DTS:X, le TX-SR494 vous permet de profiter pleinement de la vie quotidienne grâce à un son exceptionnel et à des fonctions intelligentes. Sept canaux d’alimentation à courant élevé vous donnent la liberté de choisir la disposition des enceintes qui vous convient. Dolby Atmos Height Virtualizer ou DTS Virtual:X placent le son au-dessus ou à l’arrière si vous ne souhaitez pas d’enceintes de hauteur ou surround.

Dolby Surround et DTS Neural:X sont tous deux intégrés. Les surrounds arrière, les haut-parleurs frontaux bi-amplifiés ou le système audio Powered Zone B sont également disponibles en option. AccuEQ avec égaliseur de caisson de basses et AccuReflex pour les systèmes 5.2.2-ch compatibles Dolby Atmos clarifient le son dans n’importe quel espace. En tant que cœur de votre home cinéma, le TX-SR494 dispose de bornes HDMI prenant en charge la vidéo HDR et 4K/60p, tandis que l’interface graphique avec OSD sur HDMI, la pré-sortie ligne de la zone B et la fonction Vocal Enhancer font de ce récepteur un plaisir à utiliser comme à entendre.

Onkyo TX-SR494 Vue arrière

Le TX-SR494 amplifie votre expérience Dolby Atmos et DTS:X. Le son basé sur les objets est mixé dans l’espace 3D et permet à n’importe quel son d’être diffusé par n’importe quelle enceinte, en suivant l’action, en localisant les effets et en bougeant autour de vous. Dolby Surround et DTS Neural:X complètent la lecture audio 3D native. Ces technologies trouvent des indices de localisation dans les bandes sonores stéréo ou multicanaux existantes et mélangent ces éléments pour créer une dimensionnalité immersive de haut en bas.

Profitez d’une prise en charge complète des formats vidéo 4K/60p et HDR (High Dynamic Range), notamment HDR10, HLG, Dolby Vision et BT.2020. L’espace colorimétrique 4:4:4 est également pris en charge. Les quatre entrées HDMI et la sortie ARC-ready transmettent la vidéo du lecteur à votre téléviseur compatible, débloquant ainsi tout ce que les derniers films et jeux ont à offrir. Vous pouvez facilement confirmer l’état des entrées/sorties A/V via une nouvelle fenêtre OSD.

Onkyo TX-SR494 Photo

Il est tentant de considérer les watts comme le chiffre le plus important de la fiche technique d’un ampli. Cependant, les watts sont une indication du volume sonore, pas de la qualité du son. Ce sont les ampères, c’est-à-dire le courant électrique, qui en disent le plus long. Plus un amplificateur développe de courant, mieux il contrôle les haut-parleurs. Un meilleur contrôle est synonyme de réponse transitoire rapide, de plage dynamique étendue et de son clair et précis. Le transformateur à haut rendement, les gros condensateurs et les amplificateurs discrets du TX-SR494 produisent le plus de courant de sa catégorie. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles le son est aussi bon qu’il l’est.

Yamaha R-N303D

Yamaha R-N303D Vue frontale

Comme la plupart des récepteurs, le Yamaha R-N303 ressemble à une boîte rectangulaire noire standard. Mais il s’agit tout de même d’une boîte rectangulaire noire plutôt agréable à regarder. L’appareil mesure 17-1/8″ x 5-1/2″ x 13-3/8″ et pèse 15,9 lbs – ce qui le rend un peu plus petit qu’un modèle surround typique.

Sous le capot, l’appareil est doté d’un convertisseur numérique-analogique (CNA) Burr-Brown de 192 kHz/24 bits et d’un amplificateur d’une puissance maximale de 140 watts + 140 watts (8 ohms, 1 kHz, 10 % THD) et d’une puissance de sortie RMS minimale de 100 watts + 100 watts (8 ohms, 40 Hz-20 kHz, 0,2 % THD). Les bornes A et B traditionnelles des haut-parleurs gauche et droit sont incluses à l’arrière de l’appareil et permettent de connecter des fiches bananes.

Yamaha R-N303D Vue arrière

Les options de connectivité supplémentaires situées à l’arrière comprennent trois entrées RCA standard, une entrée phono dédiée, une entrée coaxiale, une entrée optique, un port Ethernet et une sortie RCA. De même, l’appareil dispose d’une antenne pour le Wi-Fi, ainsi que de la compatibilité Bluetooth, AirPlay et DLNA 1.5. La lecture est prise en charge des formats MP3, WMA et MPEG4 AAC, ainsi que des formats haute résolution tels que DSD 5,6 MHz, FLAC, WAV, AIFF 192 kHz/24 bits et Apple Lossless 96 kHz/24 bits. Un tuner FM/AM est également intégré, laissant la HDMI et une entrée USB comme seules omissions majeures. La première n’est pas vraiment attendue sur un récepteur 2 canaux, mais la seconde aurait été une inclusion bienvenue pour lire des pistes à partir d’une clé USB.

Avec ses excellentes performances musicales, sa prise en charge de la lecture haute résolution, sa puissance, sa connectivité sans fil et filaire robuste et sa prise en charge de la plate-forme multi-pièces MusicCast de Yamaha, le récepteur stéréo de réseau R-N303 offre une solution audio à deux canaux riche en fonctionnalités.

Yamaha R-N303D Photo

L’absence d’un caisson de basses dédié est une déception et, bien que l’entrée optique soit une bonne chose, les performances des films et de la télévision semblent avoir été un peu négligées. De même, l’amplificateur n’offre pas d’options de calibrage avancées. En dehors des réglages manuels des aigus et des basses, vous n’avez pas beaucoup de marge de manœuvre pour adapter vos enceintes à votre pièce.
Néanmoins, l’approche relativement simple et prête à l’emploi fonctionne bien, ce qui en fait un récepteur idéal pour la lecture de musique dans une pièce secondaire ou comme hub audio principal pour les utilisateurs qui veulent un bon système stéréo en réseau d’entrée de gamme mais qui ne sont pas intéressés par le son surround.

Sony STR-DH590

Sony STR-DH590 Vue frontale

Le 4K et le HDR sont la nouvelle norme de résolution, point final. Le 1080p fait tout son possible pour rester pertinent, mais ce navire s’éloigne lentement. Alors qu’une nouvelle génération de téléviseurs entre dans nos salons, la demande d’équipements audio mis à jour devient une crise internationale. D’accord… c’est peut-être un peu exagéré, mais c’est vraiment un problème. Si vous utilisez un récepteur qui n’est pas conçu pour le 4K, vous ne regardez pas vraiment des vidéos de qualité 4K. Si votre récepteur ne dispose pas d’un passage direct en 4K, vous pouvez tout aussi bien avoir un téléviseur 1080p. C’est la réalité de la situation.

Nous avons récemment eu l’occasion de jeter un coup d’œil au nouveau récepteur AV STR-DH590 de Sony. Le dernier né de la gamme de récepteurs audiovisuels de Sony est doté d’une série impressionnante de fonctionnalités, notamment un son surround multicanal 5.2, un passage HDR 4K, la technologie d’imagerie Dolby Vision et la connectivité Bluetooth. Le STR-DH590 est le récepteur de milieu de gamme de Sony, se situant confortablement entre le modèle bas de gamme, le STR-DH190, et son option plus onéreuse, le STR-DN1080.

Sony STR-DH590 Vue arrière

La caractéristique la plus importante à noter ici est le passage direct du STR-DH590 en 4K et HDR, une caractéristique qui permettra aux personnes disposant de téléviseurs et de supports compatibles avec le High Dynamic Range de profiter de la vidéo HDR, sans sacrifier la qualité vidéo en raison de multiples adaptations. Lorsque nous avons comparé ce récepteur à un récepteur qui ne dispose pas de la fonction HDR pass through, nous avons constaté une différence très significative.

Le contraste de l’image était beaucoup plus défini et les visuels étaient beaucoup plus lumineux. Nous avons également remarqué une augmentation importante des détails des ombres et des hautes lumières, ce qui se traduit par une expérience beaucoup plus colorée et immersive. Le STR-DH590 prend en charge les dernières normes HDR, notamment HDR10, HLG (Hybrid Log-Gamma) et Dolby Vision. Grâce à sa polyvalence et à ses performances HDR, le STR-DH590 est l’un des récepteurs 4K les plus impressionnants que nous ayons examinés.

Sony STR-DH590 Photo

Le STR-DH590 offre un son surround multicanal 5.2 avec 145 watts par canal. Grâce à la sortie supplémentaire du caisson de basses fournie par le système 5.2, la richesse du son est renforcée par un grondement double. Le son 5.2 offre, en général, une expérience plus cinématographique que celle d’un système 5.1. La configuration à cinq haut-parleurs est la même, mais la possibilité d’intégrer un subwoofer supplémentaire crée ce grondement profond que seules les enceintes de cinéma peuvent fournir.

En plus du système à 5.2 canaux, le STR-DH590 prend également en charge un système de son virtuel à 2.1 canaux, utilisant le son surround frontal S-Force PRO pour que moins sonne comme plus. En utilisant seulement deux haut-parleurs, l’expérience du son surround virtuel utilise l’ingénierie du son pour créer l’illusion du son surround. Bien que le système à 2.1 canaux soit clairement inférieur au système à 5.2 canaux, le système à 2.1 est une excellente alternative pour ceux qui ne sont pas prêts à dépenser l’argent supplémentaire pour un système à cinq haut-parleurs.

Que dois-je rechercher lorsque j’achète un nouveau récepteur AV?

Taille des enceintes et puissance recommandée

Il est très important de savoir quelles sont les enceintes que vous utilisez ou que vous vous apprêtez à acheter. La première chose que vous devez prendre en compte est la taille. La taille de vos enceintes fait une différence dans la puissance dont elles ont besoin. Vous n’aurez pas besoin de la même quantité de puissance pour faire fonctionner des satellites que pour des enceintes de type tour. Consultez la puissance nominale recommandée par le fabricant pour vos enceintes.

La plupart recommandent entre 25 et 400 watts, voire plus pour certains. Essayez de choisir un amplificateur capable de fournir une puissance constante dans les limites de la puissance recommandée. Ainsi, si une enceinte nécessite entre 25 et 150 watts, un amplificateur capable de fournir 45 à 100 watts vous conviendra parfaitement. Gardez à l’esprit que vous n’avez pas besoin de 150 watts pour que cette enceinte ait un son fantastique. Il est également important de vous demander combien d’enceintes vous allez utiliser. Une installation stéréo à deux canaux et une installation à 7.1 canaux ont des besoins en puissance totalement différents.

Récepteurs et amplificateurs

Les récepteurs sont essentiellement un préamplificateur et un amplificateur réunis dans le même boîtier. Les amplificateurs ne changent généralement pas radicalement d’une année sur l’autre. Ce n’est pas le cas des préamplis et de tout le traitement audio et vidéo. Il est difficile de suivre l’évolution de la qualité audio et vidéo au cours des dernières années. Pour le son surround du cinéma à domicile en particulier, il est important de rechercher un récepteur qui maîtrise le Dolby Digital et le DTS. Si un ampli-tuner possède ces deux modes sonores, il est fort probable qu’il en possède d’autres, comme Dolby Pro-logic par exemple. Pour profiter de ces modes Surround, votre récepteur doit être équipé d’une entrée optique, d’une entrée numérique coaxiale ou des deux. Peu importe laquelle vous utilisez, assurez-vous simplement d’utiliser l’une d’entre elles lorsque vous connectez vos appareils.

Video Switching

La commutation vidéo est un véritable argument de vente pour les récepteurs. Il y a d’abord eu la commutation vidéo composite, qui vous permettait d’utiliser votre récepteur comme plaque tournante de votre système de divertissement. Mais la qualité de la vidéo s’est améliorée, tout comme les récepteurs et les connexions. Puis vint la s-vidéo, suivie de la composante vidéo et de la commutation DVI. Actuellement, la commutation HDMI et la conversion vidéo haute définition font fureur. Qu’est-ce que le HDMI ? L’interface multimédia haute définition, ou HDMI, fait passer l’audio multicanal et la vidéo haute définition par un seul câble. L’avantage de la conversion ascendante est que vous pouvez brancher n’importe quel type de connexion vidéo dans votre récepteur, qui est converti en HD et envoyé à votre écran, ce qui signifie moins de câbles et une meilleure image. Le seul inconvénient est que votre téléviseur doit disposer d’une entrée HDMI. Bientôt (je croise les doigts), l’HDMI s’imposera comme la norme de référence pour les connexions audio et vidéo. C’est un excellent début, mais il faut que le support soit plus large, tant du côté du récepteur que du côté du téléviseur.

Musique et cinéma à domicile

La majorité des récepteurs font un excellent travail de reproduction des bandes sonores de films et de musique de manière égale. Cependant, certaines sociétés proposent des amplificateurs de meilleure qualité pour une écoute stéréo sérieuse à deux canaux, en sacrifiant les autres fonctions de commutation surround ou vidéo utilisées dans les home cinémas. Les récepteurs qui donnent la priorité à la musique sont plus difficiles à trouver, la solution étant généralement un récepteur ou un amplificateur à deux canaux séparés. La plupart des récepteurs intégrés que vous trouverez sont orientés vers le home cinéma et le son surround. Il y a de plus en plus de CD multicanaux, de DVD et surtout de jeux vidéo qui tirent parti d’un système complet de son surround.

Si vous voulez ajouter de la musique dans d’autres pièces

Autrefois, en 2015, si vous vouliez écouter de la musique dans une autre pièce, vous deviez percer de nombreux trous dans les murs et les planchers pour faire passer des câbles vers des enceintes. Et si vous étiez fantaisiste, vous faisiez également passer des fils jusqu’à un clavier sur le mur pour pouvoir tout contrôler. C’est de l’histoire ancienne.

Aujourd’hui, vous pouvez faire la même chose, sans perçage et sans fils, en optant pour le sans fil. (Vous avez probablement entendu parler de Sonos, les gens qui ont maîtrisé la musique multi-pièces sans fil). Et il y a deux façons de le faire.

De nombreux récepteurs AV récents intègrent leur propre fonctionnalité sans fil (comme HEOS de Denon, MusicCast de Yamaha, etc.) et sont contrôlables via une application facile à utiliser sur votre téléphone, votre tablette ou votre ordinateur. Gardez un œil sur ces appels lors de vos achats. En substance, vous pourriez avoir une maison de 7 pièces jouant une chanson différente dans chaque pièce en même temps, sans aucun fil nulle part. (Nous devons noter qu’il existe encore des claviers muraux, mais que beaucoup sont désormais sans fil).

Bien que certains récepteurs soient déjà équipés d’un système sans fil, vous pouvez ajouter la fonction sans fil à presque tous les systèmes audio. Yamaha, Bose et Sonos fabriquent tous de petits boîtiers qui se connectent au récepteur comme un lecteur de CD et vous permettent de diffuser presque toute la musique, sans fil, dans votre système audio. En prime, la plupart d’entre eux vous permettront de diffuser des stations de radio FM dans tout le pays (parfois dans le monde entier) sans avoir à vous soucier de la réception radio, car il s’agit d’une diffusion « par Internet » et non « par voie hertzienne ».

Contrôle vocal

Si vous êtes un fan d’Alexa ou de Google Assistant, vous voudrez envisager cette fonctionnalité dans votre récepteur home cinéma. Cependant, toutes les marques ne veulent pas payer les redevances à ces deux grandes entreprises technologiques et choisissent de la laisser de côté. Notre avis est que vous ne devriez pas faire de la commande vocale une énorme partie de votre arbre de décision et vous concentrer davantage sur les performances. Il ne faut que quelques secondes pour allumer un récepteur, que ce soit avec la commande vocale ou une télécommande standard. Mais vous resterez ensuite assis pendant 2 ou 3 heures à l’écouter. Nous pensons que vous devriez définitivement donner la priorité à l’expérience plutôt qu’aux cloches et aux sifflets de la commande vocale.

Flexibilité de la configuration

Un autre facteur à prendre en compte dans un récepteur est sa souplesse d’installation. La plupart des meilleurs appareils sont très performants à cet égard, mais vous avez peut-être un besoin spécifique que tous ne sont pas en mesure de satisfaire. Ce que nous aimons voir, c’est la possibilité d’affecter une source à plus d’une entrée et la possibilité d’avoir une source vidéo et audio différente. Un bon exemple de ceci est de regarder le grand match, mais d’écouter l’annonceur local pendant le match. Un autre exemple est celui d’une personne qui aime écouter de la musique tout en regardant les informations. Nous aimons aussi les récepteurs home cinéma qui nous donnent plus de flexibilité dans le réglage des niveaux et des points de croisement. Pour trouver ces réponses, il faudra soit plonger dans le manuel en ligne, soit appeler nos experts!